Retour sur l’Apéro Science

             Jeudi 26 Mai 2016, au Forum des Arts et de la Culture de Talence, iGEM Bordeaux a organisé une discussion ouverte et un apéritif sur les organismes génétiquement modifiés ou OGM.Cet événement a été organisé en collaboration avec Mr Marc CHEVALIER, chargé de mission au sein de Talence Innovation Sud Développement.

DSC_0322
Denis Dupuy

 

Lors de cet événement, deux enseignants-chercheurs sont intervenus : Mr Denis DUPUY, notre encadrant au concours iGEM, chercheur à l’Institut Européen de Chimie et Biologie (IECB) et Mr José-Eduardo GOMES, chercheur à l’Institut de Biochimie et Génétique Cellulaire (IBGC).

 

   Après une brève vidéo introductive à propos des ressentis généraux émis sur les OGM, la conférence a commencé par l’intervention de Mr DUPUY qui a défini différents concepts de base permettant de comprendre ce que sont les OGM : génétique, génome et gènes, évolution, génie génétique, sélection naturelle et sélection humaine.

DSC_0326
José Eduardo Gomes

     Par la suite, est intervenu Mr Gomes qui est intervenu sur quelques applications de ces derniers comme l’utilisation de la GFP – Green Fluorescent Protein -, la production d’insuline recombinante pour traiter le diabète de type II, les essais de thérapie génique et la production de « golden rice ».

Suite à ces deux présentations, l’auditoire a pu poser plusieurs questions à nos intervenants.

            A la fin de cette discussion, deux membres de notre équipe sont montées sur scène pour présenter notre projet « Sleep with EpiC elegans » ainsi que notre participation au concours iGEM.

            Enfin, suite à notre conférence, nos auditeurs ont été invité à se restaurer autour d’un apéritif dinatoire préparé par les membres de l’équipe. Ce fut une occasion conviviale qui a permis aux participants de discuter avec nos membres et les intervenants sur la question des OGM, afin de répondre davantage à leurs interrogations. Par ailleurs, ils ont pu répondre à notre sondage portant sur le sommeil et la biologie de synthèse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Grâce à cette intervention, nous avons pu constater la réelle crainte du public sur la question des OGM alimentaires ; grand sujet à débat en France. Sur cette thématique, des enjeux économiques et politiques se mélangent, rendant la question des OGM sur cet aspect, difficile à traiter. En revanche, les personnes présentes ne sont pas réticentes à l’utilisation des OGM dans le cadre de la recherche fondamentale ou la recherche à visée thérapeutique.

Une part du public se disant opposés à leur utilisation, revendiquent bien souvent leur
opposition à un pan particulier de la création d’OGM et non pas à tous les OGM créés. C’est donc notre rôle d’aider le public à mieux comprendre le principe des OGM et de leur utilisation à travers la vulgarisation scientifique afin que ce sujet puisse être mieux accepté par la société.
Il est également intéressant de noter que le public attend que des recherches plus soutenues sur les potentielles conséquences dérivant de l’utilisation ou de la consommation des OGM des animaux ou de l’Homme soient effectués. A l’heure actuelle, ses études sont peu mises en avant par la communauté scientifique et il est attendu une meilleure communication ou un accès plus facile aux informations.

 

Quelques retours sur notre apéro science :

« La conférence m’a beaucoup plu. J’ai un avis plutôt partagé sur les OGM mais j’ai vu qu’ils n’étaient tous pas néfastes. Je trouve que cette initiative de la part d’iGEM Bordeaux est bien pour nous sensibiliser au sujet. »


Liliane BLONDEL – 2e année de Licence en Economie et Gestion à l’Université de Bordeaux

«       Je pense que cet apéro était constructif et nécessaire, il paraît évident que le monde scientifique reste cloisonné et ne s’ouvre pas assez au grand public. Ce qui provoque des réactions inattendues et hors propos de la part des personnes ayant peu de connaissance sur le sujet. La vulgarisation et la propagation des connaissances scientifiques paraissent donc indispensables et l’apéro science est à mon sens un bon moyen de pallier le manque de connaissance du grand public.

Concernant le contenu, j’ai trouvé les deux exposés très intéressant, (…) le travail de vulgarisation était très bien fait, et je pense (…) que les personnes sans bagages scientifiques étaient à même de tout comprendre. Le sujet a été abordé sous différents angles, sans s’arrêter à l’agro-alimentaire, ce qui est très favorable à l’ouverture d’esprit des personnes ayant un avis politique sur la question sans forcément comprendre en détail les enjeux biologiques. Le message en ce qui concerne le fait qu’il ne faut pas mélanger biologie et politique/économie était bien amené.»

Sapho AUPETIT – 1e année de Master Bio-Informatique à l’Université de Bordeaux

 

par Savandara

 

 

Publicités